Le Rôle de l'Argent Mobile dans les Envois de Fonds Internationaux : Le Cas de l'Afrique Sub-Saharienne

Loading...
Thumbnail Image
Date
2023-12-11
Authors
Kirui, Benard Kipyegon
Journal Title
Journal ISSN
Volume Title
Publisher
African Economic Research Consortium
Abstract
Au cours de la dernière décennie, les flux d'envois de fonds vers l'Afrique subsaharienne ont augmenté en moyenne de 12,9 % et devraient s'accroître au cours de la prochaine décennie. Environ 9,1 % des envois de fonds vers l'Afrique subsaharienne sont absorbés par les coûts de transfert, ce qui en fait la région la plus coûteuse pour les destinataires d'envois de fonds. Comme il est prouvé que les services d'argent mobile réduisent les coûts de transaction pour les envois de fonds internes, l'introduction de services d'argent mobile pour les envois de fonds nternationaux devrait avoir le même effet. Dans ce contexte, cette étude examine l'effet de l'introduction des services d'argent mobile sur les coûts de transfert des envois de fonds internationaux et détermine l'effet des coûts de transfert des envois de fonds internationaux sur les flux d'envois de fonds internationaux. Le modèle des moindres carrés à variables nominales et un système GMM sont appliqués pour répondre respectivement au premier et au deuxième objectif. Le coût des transferts de fonds internationaux est inférieur de 46 % pour les corridors qui intègrent l'argent mobile dans les canaux de transfert de fonds internationaux par rapport à ceux qui ne le font pas. Si l'on tient compte d'autres facteurs, l'écart entre les corridors qui intègrent l'argent mobile et ceux qui ne le font pas est ramené à 11,5 %. Il est donc possible de réduire les coûts des transferts de fonds en améliorant l'interopérabilité des services transfrontaliers d'argent mobile.
Description
Keywords
Citation